Forum sur l'ufologie en générale
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


2015 : L'étoile KIC 8462852

Aller en bas

2015 : L'étoile KIC 8462852

Message par Admin le Dim 7 Aoû - 22:26

Un article de espace-temps : Pas d'Aliens pour KIC 8462852

Source : http://espace-temps.blogs.nouvelobs.com/archive/2015/11/06/pas-d-aliens-pour-kic-8462852-572669.html

Citation :A la mi-octobre, KIC 8462852, une étoile un peu plus grosse que le Soleil située à plus de 1400 annés-lumière dans la constellation du Cygne, a atteint la célébrité à la mi-octobre lorsque des astronomes, alertés par des "scientifiques citoyens", ont analysé la lumière qu'elle émet et y on trouvé des anomalies difficilement explicables. Parmi les hypothèses pour expliquer les chutes de luminosité assez irrégulières qui ont été enregistrées, aucune n'était entièrement satisfaisante, mais la plus probable semblait pointer vers l'existence de débris de comètes issus d'une destruction (relativement) récente. Une autre explication, improbable mais que l'on ne pouvait totalement écarter, faisait intervenir une civilisation extraterrestre technologiquement avancée.

Evidemment, comme chaque fois que l'on parle d'Aliens, il y a eu une levée de boucliers... Mais heureusement, les scientifiques en charge des radiotélescopes du SETI (fondation dédiée à la recherche de la vie intelligente dans l'espace) ont fait ce qu'il fallait faire : ils ont braqué leurs antennes vers KIC 8462852, surnommée depuis "Tabby's star" (littéralement, "l'étoile tigrée", mais c'est surtout une référence à l'auteur principal de l'étude, Tabetha Boyajian).

Pendant plus de deux semaines, le SETI a donc mis l'étoile sur écoute avec le Allen Telescope Array, réseau de 350 antennes situé en Californie. Celles-ci ont "écouté" principalement dans deux longueurs d'onde :

Des signaux à bande étroite dans la fréquence des 1 Hertz, qui pourrait, selon le SETI, être utilisée comme appel par une civilisation souhaitant révéler sa présence.
Des signaux à bande large (jusqu'à 10 GigaHertz) qui pourraient être le signe de trafic spatial dans les environs de l'étoile. Si des "astronefs" y circulent, leur mode de propulsion dégage de l'énergie, et une partie doit en être détectable.
Ces deux gammes d'ondes sont utilisées car elles peuvent se distinguer plus aisément des différentes émissions naturelles en provenance de l'univers et de ses étoiles, et aussi parce qu'elles ne font pas partie des fréquences totalement filtrées par l'atmosphère terrestre.

"C'est la première fois que nous avons utilisé l'Allen Telescope Array pour rechercher des signaux à bande relativement large, un type d'émission que nous ne considérons généralement pas dans les recherches du SETI", explique Gerry Harp, chercheur de cet institut.

Le résultat de ces observations est négatif. Pour l'instant, le SETI n'a trouvé "aucune preuve claire" de l'un des deux types de signaux. Cela exclut donc "les transmetteurs omnidirectionnels d'approximativement 100 fois l'énergie utilisée sur Terre pour les signaux à bande étroite, et 10 millions de fois cette énergie pour les émissions à large bande". Si ces quantités peuvent sembler importantes, il faut se souvenir que KC 8462852 se trouve tout de même à 1400 années-lumière, et que capter des signaux d'aussi loin nécessite une grande puissance d'émission à l'autre bout. De plus, une civilisation qui serait capable de construire des capteurs solaires géants tout autour de son étoile aurait une consommation énergétique bien supérieure à la nôtre... bien suffisante pour que nous détections des signaux dans les gammes recherchées.

Pas d'Aliens donc, même si les observations se poursuivent. "L'histoire de l'astronomie nous montre que chaque fois que nous pensions avoir trouvé un phénomène dû aux activités d'extraterrestres, nous nous sommes trompés", ajoute, philosophe, Seth Shostak, astronome au SETI. "Mais même s'il était très probable que le comportement étrange de cette étoile était dû à la nature et non aux extraterrestres, il était prudent de vérifier".

La parole sera donc aux astrophysiciens qui tentent de préciser leurs observations. L'hypothèse de "l'essaim de comètes" ne les satisfaisant pas entièrement, il va leur falloir recueillir davantage de données pour bâtir un modèle qui puisse expliquer les variations lumineuses de l'étoile. Une explication qui ne manquera probablement pas d'intérêt !
avatar
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum